Enduro GP enduro

Le Championnat du monde d'enduro

Maroc , Espagne , Portugal , France , Italie , République Tchèque

En bref...

  • Prochain départ :
    Du 31/03/2023 au 02/04/2023
  • Places :
    100 à 300
  • Distance :
  • Prix :
  • Niveau requis :

    Niveau de pilotage pour les "Exceptionnal Riders".

    Niveau 1 – Pratique non régulière de la moto. (Quelques sorties dans l’année)

    L’aventure te tente, la moto tu pratiques, et tu veux trouver de nouvelles sensations hors des sentiers battus. Pour tes débuts sur plusieurs heures passées au guidon d’une moto on te propose ce niveau « Ligth » mais attention ce n’est jamais sans quelques difficultés qui te permettront de connaître le plaisir de l’aventure des « exceptional riders » : Attention si le virus te prend, il ne te quittera plus…

    Niveau 2 – Pratique Occasionnelle. (Une sortie par trimestre)

    Tu fais des sorties entre amis en randonnée et t’as une condition physique qui te permet de répondre à ton manque de technique en tout-terrain.

    Niveau 3 – Pratique régulière. (A déjà participé à des enduros ou raids)

    La moto tout-terrain n’a pas de secret pour toi, tu recherches avant tout à te faire plaisir sans rechercher l’exploit.

    Niveau 4 – Pratique intensive. (Participe régulière d’enduros, rallyes et/ou raids).

    La passion ne te quitte pas, ton souhait est la recherche du hard, de l’intensif. C’est la jouissance…

    Niveau 5 – Expert. (Sans limite)

    Tu dors, penses et respires avec ta moto, tu relèves les défis les plus fous au monde.

  • Niveau de securité :

    Niveau de sécurité

    Parmi les thèmes principaux de discussion et de prise de décision, il en est un qui est bien légitime. « la sécurité ». Outre les assurances personnelles médicales et de rapatriements sanitaires obligatoires, qui prennent en charge les frais. L’organisation a le devoir de vous apporter les premiers secours et premiers soins. Owaka a créé une échelle de risques en fonction des moyens que disposent les différentes organisations.

    Une échelle de 1 à 5 croissante en déploiement de moyen :

    1. Réservé aux baroudeurs, la prise de risque fait partie de l’aventure. Conscient des difficultés de recherche en cas d’accident ou maladie, vous risquez d’être coupés du monde et de tous moyens de secours. Compter sur l’assistance des autochtones n’est pas toujours aisée …. Nous vous recommandons de partir avec tous les contacts administratifs et de secours disponibles sur les pays traversés, prenez avec vous les guides touristiques comme : « le Guide du Routard ». Et par ces temps de crise mondiale, consultez le site du ministère des affaires étrangères : « Conseils aux voyageurs ». Le réseau GSM n’offre pas une couverture à 100%, donc il est fortement conseillé voire indispensable de se munir d’un téléphone ou d’une balise satellitaire.
    2. L’organisation dispose d’un personnel diplômé de brevet d’Etat et de premier secours. Dans le cadre d’une randonnée, vous vous reposez sur l’ouvreur et le fermeur qui ont les compétences d’intervention des premiers secours et les contacts d’assistance médicale locale. Dans le cadre d’un raid, il est conseillé comme dans l’échelle 1 de se munir d’un téléphone ou d’une balise satellitaire, pour prévenir du lieu et faciliter les recherches.
    3. L’organisation dispose de médecin(s), et d’une équipe médicale. Ils se répartissent sur le circuit, ou suivent la progression de la course. Les véhicules en course sont obligatoirement équipés de feux à mains de détresse et/ou lampe à éclat, miroir et boussole. La balise satellitaire est fortement conseillée pour les accidents qui pourraient survenir en dehors du tracé, ou les égarés.
    4. L’organisation dispose d’au moins une ambulance et/ou véhicule médicalisé à poste ainsi que des médecins et équipe médicale qui se répartissent sur le circuit, ou suivent la progression de la course. Les véhicules en course sont obligatoirement équipés de feux à mains de détresse et/ou lampe à éclat, miroir et boussole. La balise satellitaire est fortement conseillée pour les accidents qui pourraient survenir en dehors du tracé notamment en raid.
    5. L’organisation dispose d’hélicoptère(s), d’ambulance, d’équipes médicales à poste ainsi que des médecins et équipes médicales qui se répartissent sur le circuit, ou suivent la progression de la course. Les véhicules en course sont obligatoirement équipés de feux à mains de détresse et/ou lampe à éclat, miroir et boussole. Les balises satellitaires avec tracking, système de détection de chute et ralentissement brutal sont obligatoires.

    Cette évaluation donne une idée sur ce que les organisations vous apportent en termes de sécurité. Et nous vous laissons le soin de mettre en face de chacun des barreaux de cette échelle le temps maximum d’intervention des secours.

    Owaka Communication.

Concept

Programme

👉️ ENDURO GP - Championnat du monde d'enduro

La Coupe du Monde FIM d’Enduro ou de Coupe du Monde dure normalement trois jours.
Lors d’un week-end de course, les Coupes et Championnats du Monde FIM suivants peuvent être organisé:

  • Championnat du monde d'Enduro, EnduroGP, à partir d'un "scratch" de la Classes E1, E2 et E3
  • Championnat du Monde Enduro, avec 3 classes E1, E2 et E3
  • Le Championnat du Monde FIM d'Enduro Junior, issu d'une «égratignure» du Classes J1 et J2
  • Coupe du Monde FIM Junior 1 et Junior 2 d'Enduro, avec 2 classes J1 et J2.
  • Championnat du Monde FIM Enduro Jeunes
  • Coupe du Monde Féminine Enduro

📽️ Vidéos





Plus d'informations via le site web

- Round 1 Italie - San Remo/Arma di Taggia 31 mars-2 avril

-Round 2 Espagne - Lalin 5-7 mai

- Round 3 Finlande - Heinola 26-28 mai

- Round 4 Suède - Skovde 1-3 juin

- Round 5 Slovaquie - Gelnica 30 juin-2 juillet

- Round 6 Portugal - Valpacos 29 sept-1 oct

- Round 7 Portugal - St Andre/Santiago do Cacem 6-8 octobre

Caractéristiques

  • Moto

    Enduro

Besoin d'information sur
Enduro GP ?

Votre demande a été envoyée.

Actualités 📝

[Enduro] GP d'Italie - Double victoire pour Freeman sur BETA.

[Enduro] GP d'Italie - Double victoire pour Freeman sur BETA.

Le Britannique Brad Freeman (Beta) avait de quoi se réjouir à l'issue de la deuxième manche du Championnat du Monde FIM d'EnduroGP en Italie après avoir mis la touche finale à un superbe week-end avec une victoire dominante lors de la deuxième journée. Avec une double victoire en EnduroGP à Edolo, le pilote Beta étend son avance en tête du classement sur son plus proche rival, l'Australien Will Ruprecht (TM). En Enduro Junior, le favori à domicile Matteo Pavoni a dominé le classement pour la deuxième journée consécutive, tandis que le Suédois Albin Norrbin a mené à domicile un Fantic 1-2-3 en Enduro Youth.

Calendriers des GP - Enduro et SuperEnduro

Calendriers des GP - Enduro et SuperEnduro

Premier rendez-vous le 07 décembre avec le Super-enduro à Krakow en Pologne

Voir toutes les actualités

🔥Owaka fait évoluer son design...

Nous avons besoin de ton avis
Donner mon avis