[les astuces Owaka] Le vocabulaire du parfait randonneur !

Amateur de randonnée ? Devenez un véritable expert avec notre astuce sur le lexique d'un parfait randonneur.
-"Je traverse par ici il y a un cairn mais faites attention au névé ! Heureusement que j'ai pris une soft shell le foehn se lève."
-"Mais qu’est-ce qu’il dit ?"
Ce discours pourrait vous être tenu par un vieux randonneur habitué des Alpes. Afin de vous faciliter la compréhension de ces termes techniques, la #teamowaka vous a préparé un lexique de A à Z.

Le dictionnaire OWAKA

    -A-

  • Acclimatation : C’est la phase pendant laquelle votre organisme s’habitue à l’altitude. On parle d’acclimatation pour les ascensions des hauts sommets ( plus de 4000m )
  • Adret : sur le côté sud d’une montagne, c’est le versant exposé au soleil.
  • Alpe (ou Alpette, Alp, Aup, Arp)
  • En toponymie, Alpe et ses variantes font référence à un pâturage de haute altitude. Pour la définition d’un pâturage, voir plus bas
  • Altimètre : appareil de mesure pour la pression atmosphérique. Changement d’altitude et du temps
  • Amont : vers le haut de la montagne.
  • Antécime : cime qui se trouve juste avant le sommet principal
  • Arva : balise de détresse pour les victimes d’avalanches
  • Aval : du côté de la vallée
  • Azimut : En topographie, l’azimut est l’angle formé entre une direction et le nord magnétique. Avez-vous déjà pratiqué l’Azimut Distance ? C’est une activité où le participant doit se rendre d’un point A à un point B sans s’aider d’une carte ou d’un GPS. Les seules informations à sa disposition sont la distance et un Azimut. La distance donne ici le point d’arrêt, alors que l’Azimut indique la direction à prendre.
  • -B-

  • Balise : Marquage à la peinture pour la signalisation des sentiers
  • Bivouac : campement rudimentaire permettant de passer la nuit en pleine nature
  • Bédière : rigole creusée sur un glacier par l’écoulement des eaux
  • Boite aux lettres : passage étroit sous un bloc
  • Brèche : Col étroit sur une arête
  • -C-

  • Cabane : Abri rudimentaire servant aux bergers, aux bétails, ou encore comme refuge. Dans les Pyrénées on dit orri ou orry, dans le Pays Basque on parle de cayolar.
  • Cairn : Monticule de pierre en forme de cône pour la signalisation des sentiers. Très utile lorsque la neige recouvre le balisage au sol ou par temps de brouillard. Il est également utilisé sur les sentiers non balisés, c’est donc lui qui fera office de balise.
  • Cirque : Fond d’une vallée de forme circulaire
  • Cheminée : Couloir étroit et souvent vertical , pour les franchir on est à la limite de l’escalade et parfois les cordes seront indispensables.
  • Corniche : Amas de neige soufflé par les vents sur une crête et s’avançant dans le vide. très dangereux lorsque vous marchez sur les crêtes.
  • Croupe : Arête ou sommet de forme arrondi.

  • randonneur-vocabulaire

    -D-

  • Dalle : Plaque rocheuse généralement lisse.
  • Dénivelée : Le dénivelé est la différence d’altitude, de niveau entre deux points géographiques. Le dénivelé est une donnée essentielle pour évaluer la difficulté d’un parcours vallonné. Une montée d’1 km est plus coriace qu’un terrain plat d’1 km ! Le dénivelé global concerne la différence d’altitude entre les points d’arrivée et de départ. On parle de dénivelé cumulé pour caractériser la somme de tous les dénivelés de l’itinéraire : positif ou D+ (il désigne la somme du dénivelé de toutes les montées), négatif ou D- (il désigne la somme du dénivelé de toutes les descentes).
  • Dièdre : intersection de deux parois. un V comme un livre ouvert.
  • -E-

  • Eboulement : Chute de pierre, terre . phénomène régulier en montagne.
  • Eboulis : Amas de pierre suite à un éboulement.
  • Epaule : Replat avant le sommet
  • -F-

  • Frontale : Petite lampe qui se fixe sur la tête ou sur un casque.
  • Foehn : Vent des alpes du nord.
  • Faille : Fracture séparant deux compartiments de terrain
  • -G-

  • Glacier : Accumulation de neige qui forme une rivière de glace et qui descend petit à petit vers la vallée.
  • Gore Tex : Membrane d’imperméabilisation des vêtements de protection, imperméable à l’eau et à l’air.
  • -H-

  • Hypothermie : La température du corps passe en dessous de 37°c dû à une exposition prolongée au froid
  • Hypoxie : Les organes sont en manque d’oxygène dû à la baisse de la pression atmosphérique et l’augmentation d’altitude.
  • Hardshell : Veste imperméable que l’on met en dernière couche.
  • -I-

    IGN : L’IGN désigne l’Institut national de l’information géographique et forestière. Cette institution créée en 1940 a pour objectif de cartographier le plus précisément possible le territoire français.
    Itinérance : L’itinérance consiste à pratiquer la marche et la randonnée sur de longues distances, sans rebrousser chemin. Le point d’arrivée devient le point de départ du jour suivant. L’itinérance demande un travail d’organisation et une certaine logistique. De plus en plus d’agences de voyage proposent aussi du portage de sac d’étape en étape pour limiter l’impact logistique : il vous en coutera quelques euros.

    J-K-

    Pas de correspondance :

    -L-

  • Lacet : Virage d’un sentier à 180° afin de franchir des pentes abruptes
  • Lau (ou Laus, Lauset, Lauzet) : En toponymie, on entend par Lau (et ses variantes) un lac, ou une petite étendu d’eau. Selon les coins des Alpes, le terme peut avoir une signification légèrement différente.
  • Lapiaz (ou Lapié, lapiez, lapiès, Karren) : Il s’agit d’une formation géologique provoquée par le ruissellement de l’eau sur une surface calcaire et dolomitique. Il n’est pas rare d’en trouver sur une randonnée, notamment dans le Massif de la Chartreuse. Il faut alors faire très attention de ne pas se tordre la cheville ou pire.
  • -M-

  • Main courante : Corde ou barre d’acier voir même des chaines, pour aider les grimpeurs et servir de rampe de sécurité
  • MAM ou Mal Aigu des Montagnes : Souffrance lié à une monté trop rapide en altitude et une mauvaise acclimatation. Le MAM apparaît généralement au dessus de 3500m, parfois à des altitudes inférieures, et peut causer la mort en quelques heures.
  • Moraine : un amas de débris rocheux , érodé et transporté par un glacier, que l’on trouve sur le front et sur les côtés de celui-ci.
  • Mur : Paroi verticale sans grand relief ou pente très raide à franchir.
  • -N-

  • Névé : En hiver, la neige s’accumule sur toute la montagne . Lorsque la neige fond, au printemps ou en été, la partie protégée par le relief du terrain ne fond pas aussi vite que le reste et crée un névé. Passage délicat , risque de chute.

  • randonneur-vocabulaire-montagne

    Petite pause pour admirer la vue !

    -O-

  • Orogenèse : Formation des chaines de montagne.
  • -P-

  • Palier d’altitude : Il sont utilisés en très haute montagne pour habituer l’organisme à la diminution de la présion atmosphérique. La méthode consiste à monter puis redescendre dormir à un palié inférieur.
  • Patou : Le Patou est un gros chien de montagne chargé de protéger les troupeaux de mouton contre les prédateurs (c'est aussi la mascotte de la ville de St Lary).
  • Pas ou Passe : Passage étroit , long ou court c’est un un passage délicat et technique.
  • Piolet : Outil composé d’un manche et d’une pique , utilisé sur glace ou neige, il existe différents modèles suivant l’usages.
  • Pont de neige : Neige qui forme un pont au-dessus d’une crevasse. Au printemps avec la fonte des neiges, le pont est fragilisé et devient dangereux. Pas forcement décelable.
  • Popote : terme familier employé pour désigner un ensemble de casseroles qui s’emboîte entre-elles pour gagner de l’espace.
  • PR désigne un itinéraire de “Promenade et de Randonnée”. C’est un itinéraire linéaire ou en boucle qui ne dure pas plus d’une journée. Il est balisé selon la Charte Officielle du Balisage et de la Signalisation : on identifie ensuite l’itinéraire selon un numéro et un nom. Un PR peut aussi s’intégrer à un réseau de boucles. L’appellation PR peut aussi faire référence à une Petite Randonnée.
  • -R-

  • Replat : Plate-frome ou terrasse succédant à un tronçon de montée raide.
  • Refuge : A l’origine c’est une cabane rudimentaire pour si réfugier en cas d’intempéries ou pour y passer la nuit. Aujourd’hui c’est presque une auberge, il faut parfois même réserver votre nuit.
  • Ru (ou Ruau, Ruisset, Ruisson) : Ru et ses variantes désignent des ruisseaux. C’est un terme que l’on retrouve couramment sur des cartes IGN.
  • -S-

  • Sherpa : Habitant d’une région du Népal. Ils travaillent pour les alpinistes occidentaux comme porteur pour les ascensions himalayennes . Mais pas seulement, ils travaillent également sur les aménagements des glaciers pour permettre l’ascension.
  • Sérac : Blocs de glace dû aux ruptures brutales de la pente du glacier.
  • Softshell : Veste légère et imperméable, avec une couche isolante à l’intérieur. C’est une veste entre la polaire et la Hardshell.

  • randonneur-vocabulaire-montagne-randonnée

    Même pas besoin d'un dictionnaire dans le sac, vous savez déjà tout !

    -T-

  • Topo-guide : Livre ou article du web décrivant la topographie et le cheminement des itinéraires.
  • Trek ou Trekking : Terme anglais que l’on donne aux randonnées de plusieurs jour
  • Top25 : La carte Top25 est la carte topographique de base produit par l’IGN. Elle est connue pour être d’une très grande précision. Ce type de carte contient un maximum d’informations sur le terrain : voies de communication, constructions, bois, arbre isolé, rivière, source. De plus, les moindres détails sont répertoriés et signalés et des courbes de niveau traduisent aussi les reliefs. La Top25 possède les caractéristiques suivantes : une échelle de 1/25000 (1 cm sur la carte représente 250 mètres sur le terrain), un relief représenté par des courbes de niveau qui sont espacées de 10m (parfois 20m) et par un éclairage venant du Nord-Ouest, un tracé des itinéraires pédestres et de randonnée à ski.
  • -U-

  • Ubac : Versant nord d’une montagne. Le côté à l’ombre.
  • -V-

  • Variante : Sentier diffèrent du sentier principal mais qui rejoint le même point. Une sorte d’itinéraire Bis.
  • Varappe : La varappe est le mot utilisé lorsque l’on parle d’escalade des parois rocheuses. Ceux qui ont fait le GR20 savent certainement de quoi il s’agit
  • Via Ferrata : Sentier équipé de câbles d’acier et échelles sur des parois raides.
  • Versant : Côté d’une montagne. ( exemple : versant nord)
  • -W-X-Y-

    Pas de correspondance

    -Z-

  • Zone de la mort : Altitude à partir de laquelle le corps humain se détériore pour ne pas dire « meurt », cette zone commence à partir de 7500m d’altitude


randonneur-vocabulaire-montagne-randonnée-sport

À voir aussi... 📝

[Les astuces Owaka] La différence entre un trail en autonomie et un trail en semi-autonomie !

[Les astuces Owaka] La différence entre un trail en autonomie et un trail en semi-autonomie !

La différence principale entre un trail en autonomie et un trail en semi-autonomie réside dans le degré de soutien logistique fourni aux coureurs pendant la course.

Qu'est-ce qu'un ultra-trail en autonomie ? Le principe du trail en autonomie, les ravitaillements et la gestion de la nutrition

Qu'est-ce qu'un ultra-trail en autonomie ? Le principe du trail en autonomie, les ravitaillements et la gestion de la nutrition

Un trail en autonomie, aussi connu sous le nom de "trail en auto-suffisance", est une course à pied sur des sentiers ou des chemins de montagne, où les participants doivent transporter tout le matériel nécessaire à leur survie et à leur confort pendant la durée de la course. Contrairement aux courses traditionnelles où les organisateurs fournissent des ravitaillements en nourriture, en eau et d'autres fournitures, lors d'un trail en autonomie, les coureurs doivent être entièrement autosuffisants.

Les astuces Owaka