Raid - La Panafrica - Le Safari pour les exceptionnels…

La Panafrica, un Safari exclusivement réservé aux pilotes qui recherchent la liberté d’exprimer leur passion du pilotage, de la navigation et de l’aventure…

Philip LIGUE, directeur de la Panafrica contacte Owaka en janvier 2012 pour présenter son concept Le SAFARI PANAFRICA, et souhaite le développer sur la France.
En premier lieu, il est difficile de se faire une idée concrète du concept, raid liberté, aventure,… Raid, Raid d’orientation, Enduro, Trial, Rallye, … Ce n’est rien de tout ça, mais un amalgame de toutes ces disciplines… Le nom officiel donné à cette discipline est LE SAFARI…

La Panafrica Safari est une vraie aventure :

Seulement des GPS, pas de Road-book.
Seulement des WP, pas de trace.
Avec la formule SAFARI, l’organisation donne 8 jours avant le départ, une liste de Way Point (point de passage obligatoire) pour chaque étape, et avec ça, vous êtes libre de créer votre trace, le gagnant est celui qui parcourra le moins de km, mais attention vous ne devrez pas dépasser l’horaire maximum d’arrivée.

Image

Au travail :

Téléchargement des WP et visualisation des étapes… Et il faut donc préparer sa trace au milieu de nul part… C’est une piste ? L’oued est-il sec ? La montagne est franchissable ? Les dunes font quelle hauteur ? C’est un sentier de chèvre….
Bref, malgré toute l’attention que nous pouvons porter sur les cartes (Google Earth, Google Map, carte topographique, …) il est très difficile de se faire une idée des embuches dont on va devoir faire face. Vous êtes plongés dans votre TRIP et cela fait de vous un vrai baroudeur
Vous conviendrez qu’il est difficile de vivre son aventure quand vous êtes dans l’obligation de suivre pas à pas le déroulement d’un road-book… Le road-book est contraignant, les yeux rivés dessus, pour ne pas en perdre le fil, vous passez à côté de ce qui fait l’Aventure : la liberté, la convivialité et la découverte. Et bien souvent, nous sommes incapables de dire par où nous sommes passés, hormis les points de départs et d’arrivées d’étapes.

Image


La Panafrica Safari avec quel véhicule ?

Tous les véhicules sont représentés, auto, moto, quad, SSV, … et pourquoi pas camion ?
Le vainqueur de cette édition est Fernando Jorda sur une KTM 450EXC, et suivi de près par Xicu Ferrer avec sa moto de trial…
Les distances à parcourir par étape vont jusqu’à 540km, donc il sera plus confortable de mettre ses fesses sur une moto d’Enduro que d’une trial… Mais lorsque vous vous trouvez au WP5 de l’étape2 perché au sommet d’une colline, que le WP6 se trouve droit devant avec un dénivelé, de 30%, d’un pierrier aux roches bien affutées. Vous avez 2 options : faire demi-tour et trouver une trace qui contournera les collines environnantes, vous rallongerez votre trace d’une bonne dizaine de kilomètres, ou de la jouer à la « ERZBERG !!! », et là, le mode trial est le bienvenue !!!

Image


La Panafrica Safari et la vitesse ?

Le SAFARI est limité à 80km/h GPS, (90km/h compteur) Pourquoi ? Pour des raisons de sécurité et pour donner la même chance à tous les engins engagés ; entre autres…Mais pas seulement, le SAFARI est une course de stratégie, très peu de véhicules bouclent l’ensemble des étapes dans les temps impartis, il est donc nécessaire d’effleurer le plus souvent possible les 80km/h !!! et donc sur la plupart des pistes et hors pistes, 80km/h (GPS) c’est très rapide !!! (Sur la première étape seul 3 motos ont bouclé dans les temps).
Image



La Panafrica Safari, quelle préparation?

Autonomie :

L’organisation demande 150km d’autonomie pour sécuriser le parcours, car nous avons couvert la totalité des étapes sans dépasser 7 litres de consommation entre les ravitaillements. (4 enduros en 450cc et un 530). Pour l’année prochaine la Panafrica, augmentera les points de ravitaillement pour éviter des réservoirs additionnels.

Matériel de navigation :

La Panafrica utilise des CompeGPS, (pas chauvin !!! mais du matériel Espagnol), il faut donc convertir les fichiers au format pour les propriétaires de Garmin ou autres marques d’instruments de navigation. Attention !!! le GPS est votre seul guide, « le fil d’Ariane »… Nous ne serons vous conseiller si vous voyager seul d’en avoir un de secours… De l’avis d’Owaka, l’idéal est un GPS avec la cartographie du Maroc (CompeGPS ou Garmin 62S) et un TripyII grâce à son grand écran et surtout la facilité d’enregistrer des notes du type « contourner colline par la droite », « un seul pont au point … » pour vous donner les principales indications.

Matériel de sécurité :

Outre l’indispensable trousse de première urgence (carte du Maroc, couverture de survie, boussole, fusée de détresse, couteau, lampe, …), tous les véhicules sont équipés de SPOT2, cette balise de géolocalisation est indispensable pour des interventions en cas de besoin d’aide mécanique ou médicale. Le PC course suit tous les participants en direct par le réseau satellitaire.

Matériel de contrôle :

La boîte noire est un GPS qui enregistre la trace et donne à l’organisation le kilométrage précis de chacun des participants. Cette boîte noire est fixée et plombée sur le guidon de la moto par l’organisation à chaque étape.
Et voilà, si vous prenez en compte la préparation de la moto, Le SAFARI est de loin le moins cher de tous les rallyes et raids.

Image


Le SAFARI, quelle philosophie ?

Le Safari est un jeu de piste, avec la seule contrainte d’arrivée au bivouac qui en l’occurrence pour la Panafrica était un hôtel 4 étoiles, avec une cuisine qui mérite plusieurs fourchettes.
Difficile de ne pas se prendre au jeu, et chacun suivant ses qualités de pilote, son expérience de navigation anticipera la meilleure trace… La participation est ouverte à tous, et comme sur les plus grands raids un minimum de condition physique et de niveau de pilotage (3/5) est demandé.
L’ambiance est très conviviale, bon enfant. Les participants : des compétiteurs, non !!!, tous des mordus de liberté qui s’enivrent des grands espaces…

Image


La Panafrica Safari, quel terrain ?

Philip LIGUE, directeur de la Panafrica, trace un parcours sur l’est du Maroc de Melillia à Erfoud.
SAFARI fait penser aussi à l’Afrique et ses fameux SAFARIS PHOTOS, La Panafrica excelle dans ce domaine, car les Way Point (passages obligatoires) s’installent aux endroits les plus beaux de la région : des points de vue magnifiques, villages pittoresques, champs de dunes incroyables, des oueds, passes inaccessibles, herbes à chameaux, palmeraies,…

Image

C’est un guide touristique que nous offre la Panafrica et « la lecture du relief et du paysage (et non du road-book) pour poursuivre sa route est impératif »…

Image


Qui a participé au Safari Panafrica 2012 ?

Laurent d’Owaka est l’agent français de la Panafrica. 6 pilotes devaient être au départ, 5 motards et 1 quadeur, malheureusement une semaine avant le départ, Eric, le quadeur, se casse les ligaments croisés du genou, pas de chance !!!

Image


Ils nous en parlent :


Arnaud BERGAR ; Raider

« La Panafrica, un raid comme je les aime: De grosses journées de moto avec de la navigation, des pistes roulantes du sable.........et de fortes températures (40-43° inhabituelle dans ma Normandie!) De plus la formule espagnole avec une descente rapide à ERFOUD était sympa pour pouvoir ensuite profiter de l'hôtel qui est au dessus des espérances d’un raideur!! Un raid à recommander à condition de préparer sa navigation avant le départ. »


Benoît BOUDOUX: Raider

« LA PANAFRICA… Quelle aventure !!
L’édition PANAFRICA 2012 a été pour moi la découverte de ce genre d’aventure. Jusque là, mes expériences de rando se limitaient à quelques manifestations en France, quelques sorties avec mon club (Rando Nord Moto) à droite à gauche et une virée au Maroc avec Olivier et Eric. En arrivant donc sur la PANAFRICA avec mon niveau moyen en enduro, une préparation physique laissant à désirer ce fut le choc. Ma moto était prête mais le pilote pas tout à fait. La Panafrica requiert un minimum de physique ou un bon niveau en enduro pour compenser, car s’ajoute à la fatigue et parfois aux difficultés d’orientation une chaleur intense qui pèse sur l’organisme, surtout pour des ch’timis.
En dehors de ce manque personnel de préparation, ce fut une expérience inoubliable : une très bonne organisation, des prestations hôtelières remarquables et des paysages magnifiques. Quant à l’ambiance… Fantastique ! Hein les berlots ?!
Il est déjà prévu qu’Olivier et moi y retournions en 2013, mieux préparés au niveau physique et en matériel de navigation et d’orientation, ce qui est la clef essentielle pour une Panafrica réussie. »


Image


Olivier VANDERDRIESCHE: Raider

« Une expérience riche d’enseignements tant humain que technique. Des étapes parfois longues (520 Kms) mais très agréables par la variété des reliefs et des paysages.
Un cocktail de technicité, d’endurance et surtout de navigation.
Des rencontres très sympathiques avec des Vosgiens, un Normand et bien d’autres Espagnols très accueillants et une entraide permanente entre tous !!!
Un hôtel magnifique : sa climatisation, sa piscine, son bar, son restaurant, son salon de massage et la disponibilité de son personnel faisaient de cet endroit une base arrière hors du commun !!!
Chapeau à l’organisation !!!
Une expérience à renouveler………… »




Laurent Owaka : Agent Panafrica France.

« Je suis ravi de faire découvrir cette nouvelle formule, ce sentiment de liberté à chaque étape, de se faire plaisir en prenant le passage hard d’un oued asséché formant un pierrier avec des marches de plus d’un mètre, un versant apique d’une dune de 30 mètres de haut sans aucune autre trace, le plaisir de rouler seul sans la poussière des véhicules qui nous précèdent… et tant d’autres choses… En plus la qualité de l’hébergement, il est super agréable d’arriver à la fin de l’étape, après 10 à 12 heures de moto dans un hôtel 4 étoiles, avec climatisation, piscine, hammam, accès internet, et des repas gastronomiques… LE GRAND LUXE…L’ambiance très sympa franco-espagnol, une organisation bien rodée serviable. C’est aussi les retrouvailles d’Arnaud et Christophe sur un raid et la rencontre des 2 Cht’is, Benoît et Olivier, ambiance assurée autour d’une bouteille de Patis qu’ils avaient soigneusement glissée dans la malle… Bref, c’est une expérience à renouveler l’année prochaine, Inch Allah !!!. ».




Image


Communiqué Owaka
Pour tout renseignement, contactez Owaka Communication au 06 08 76 80 47 ou info@owaka.fr

Image

Rédigé le


Share on Twitter Share on Facebook


Organisateur lié

Aventure liée

rallye-raid

Panafrica Rally

Une expérience unique, Pure aventure

en savoir plus...