Abu Dhabi 2012: Chaleur du désert et premières casses...

A motos, ce sont 39 machines inscrites, tous les engagés viennent y chercher des points à mettre dans leur escarcelle. Car, le Championnat est court, ne comportant que quatre manches puisque après le Qatar, il restera la Sardaigne et les Pharaons à disputer. Les Espagnols Marc Coma, Jordi Viladoms, le Français David Casteu, les Portugais Helder Rodrigues, Ruben Faria et Paulo Goncalves, le Chilien Francesco 'Chaleco' Lopez, le Britannique Sam Sunderland basé à Dubaï, vainqueur de la Baja Sealine au Qatar en 2011, seront sur la ligne de départ.

Des débuts difficiles pour l'équipe italienne du Bordone Ferrari Racing, l'Italien Alessandro Botturi a cassé le moteur au km 73 de la première spéciale et Jordi Villadoms Jordi a rencontré un problème sur son frein arrière. Villadoms termine 5ème après Coma, Rodrigues, Sunderland et Goncalves.
Paolo Ceci, 10ème, a été prudent durant la première partie de la spéciale avant de rentrer dans le rythme et ensuite rouler rapidement sur un terrain principalement désertique. Gérard Farres, 13ème, a longtemps cherché le meilleur feeling avec sa KTM.
Jordi Viladoms, 5ème : "Il m'a fallu un certain temps pour entrer dans le rythme. Puis, une fois que la jonction s'est faite avec Coma, Rodriguez et Goncalves nous avons roulé en groupe ce qui m'a permis d'ajuster ma cadence. A 30 km de l'arrivée, un problème au niveau du frein arrière s'est fait sentir, j'ai du bricoler en perdant 4-5 minutes pour débloquer la roue. Je suis reparti sans frein arrière..."

Paolo Ceci, 10ème : "Une fois rentré dans un bon rythme, j'ai pu rouler sans commettre trop d'erreurs en navigation. J'ai souffert du manque de visibilité, cet handicap n'est pas une excuse, il était pour tout le monde. Nous avons besoin d'effectuer quelques modifications sur la KTM, je la trouve trop molle ! "
Gerard Farres, 13ème : "C'était un début d'étape difficile. Il était important de renouer des liens avec la moto et de s'habituer au système de navigation différent de celui du Dakar car, la flèche du GPS reste en permanence ouverte. J'ai écopé de 15 minutes de pénalité pour avoir manqué un point de passage. Demain, je ferais mieux "
Alessandro Botturi : "Je roulais sur un bon rythme, attentif sur la navigation car, je sentais que je pouvais faire quelque chose de bien. Malheureusement, au km 73, le moteur a cassé, je me suis arrêté et j'ai tout naturellement attendu le camion balai. C'est dommage, je suis désormais hors course, mais je vais continuer le rallye pour acquérir davantage d'expérience."

[src]Bordone-Ferrari Racing,[/src]

David a connu sa première galère à l’issue de la première étape entre Abu Dhabi et Qasr al Sarab :


“En fin de spéciale, j’ai cassé le réservoir arrière en carbone. C’est un réservoir fabriqué par Franck que je teste sur ce rallye. On l’avait testé à la maison mais en course, c’est différend.
Il y a une fissure et je suis tombé en panne à 6 km de l’arrivée. Cette Yamaha est vraiment faite pour le rallye, mais maintenant, les épreuves deviennent des sprints et on doit rendre les motos plus légères. On subit tout cela et ça fait partie du développement.
Dans la spéciale, il y avait beaucoup de sable. Cela faisait deux ans que je n’étais pas venu.
C’est Andrea Mayer qui est venue me donner de l’essence. Elle fait le rallye en quad. J’ai pu continuer mais j’ai perdu beaucoup de temps”.



Image


David s’est classé 13e à 37?46 du leader Marc Coma.

“Demain (mardi) on change le réservoir et on rattaque ! On va essayer de se faire plaisir un maximum en essayant de remonter au classement”.
La 2e étape de 434,33 km, mardi sera disputée en boucle autour de Qasr al Sarab ..

[src]communiqué David,[/src]

Rédigé le


Share on Twitter Share on Facebook


Organisateur lié

Aventure liée

rallye-raid

Abu Dhabi Desert Challenge

Navigation à travers des zones d'Abu Dhabi majestueux désert .

en savoir plus...