[Rallye-Raid] Olympia Rally : réglementation rallye-raid en Grèce pour 2024 : pénalités, DNS, liaison..

Olympia Rally Rallye-Raid

L'Olympia Rally est un rallye-raid tout-terrain qui se déroule autour du site historique de l'ancienne Olympe, en Grèce. En 2024 l'édition aura lieu du 19 au 25 mai 2024 et voici la réglementation de ce rallye-raid :

⏰️ Pénalités et limites de temps

Les limites de retard et les pénalités pour les liaisons et les spéciales seront les suivantes :

Abandon d'une Étape
Chaque pilote / chaque équipage a le droit de ne pas terminer une liaison ou une spéciale autant de fois qu'il le souhaite, mais à condition de commencer la journée de course !
Les concurrents qui terminent TOUTES les spéciales et TOUTES les liaisons sans abandon seront classés au-dessus des autres ! Leur classement sera supérieur à celui de quelqu'un qui n'a pas pu terminer une étape ; cela inclut le classement pour la journée de course et pour le classement final.

DNS
Si un concurrent ne démarre pas une journée de compétition, il recevra une pénalité supplémentaire de 2h00, mais a le droit de le faire une seule fois dans la course, afin de pouvoir être éligible pour le classement et de ne pas être considéré comme hors de la course (c'est-à-dire abandonner la course, pas seulement l'étape).
Celui qui ne démarre pas 2 jours de course ou plus est considéré comme ayant abandonné la course, mais se réserve le droit de participer à toutes les étapes de la course pour son plaisir personnel.

👉️ Limites de Temps
La limite de temps sur les liaisons est de +50 % du temps idéal. À partir de là, il est considéré que le concurrent a abandonné la liaison.
Les limites de temps pour les spéciales dépendent de chaque étape particulière et sont annoncées avant la course, mais en aucun cas, elles ne peuvent être plus longues que si l'étape était parcourue à une vitesse moyenne de 25 km/h.

Cela signifie que si un concurrent voyage de manière répétée lentement (et non en raison d'une malchance temporaire, comme un pneu crevé, des dommages réparables et qu'il continue), il sera averti par les commissaires de course, au-delà d'une certaine limite qui le laissera derrière le déroulement de la course et bien sûr en raison de la tombée de la nuit, il est obligé de quitter l'étape et de revenir par les routes locales, auquel cas il sera classé comme abandonnant l'étape.

Liaison :
Si un pilote ou un équipage ne termine pas ou n'essaie pas de parcourir la liaison, la pénalité qui sera imposée pour le classement de la journée est le temps parfait pour la Liaison. *
C'est-à-dire que si son temps est de 6h45 et que la dernière liaison dure en moyenne 30 minutes, et qu'il revient avec assistance, ou contourne la liaison, etc., il recevra une pénalité de 30 minutes, ayant un total de 7h15.

Spéciales :
Si un pilote ou un équipage ne tente pas de parcourir la spéciale, la pénalité qui sera imposée pour le classement de la journée est le temps maximum pour la catégorie correspondante (Motos & Quads ou 4x4) + pénalité en minutes pour la longueur de la spéciale en kilomètres. (c'est-à-dire 1 minute de pénalité pour chaque km de la spéciale).*

Si un pilote ou un équipage n'achève pas la spéciale, la pénalité qui sera imposée pour le classement de la journée est le temps maximum pour la catégorie correspondante (Motos & Quads ou 4x4) + pénalité en minutes pour la longueur du reste de la spéciale, selon sa trace du suivi GPS, ou les chronométrages intermédiaires. Pour des raisons de sécurité, les chronométrages intermédiaires seront appliqués. Si le concurrent abandonne la spéciale après un point de contrôle, la pénalité ne sera pas calculée en minutes correspondant à une longueur totale de la spéciale, mais sera calculée après le point de contrôle que le concurrent a passé, ou EXACTEMENT pour la partie restante de la spéciale selon sa trace GPS.

En cas de perte ou de manque de carburant, demander de l'aide par téléphone ou aux commissaires entraîne une pénalité de 15 minutes.

*Par exemple : si, par exemple, un concurrent dans la spéciale de 280 km, passe le quatrième point de contrôle intermédiaire à 210 km et abandonne après (par exemple à 250 km), il recevra le temps du dernier concurrent de la spéciale, +30 minutes correspondant au temps de 250 km à 280 km. Ainsi, un pilote ne sera pas pénalisé sévèrement s'il abandonne près de la fin d'une longue spéciale.

🚅 Zone de contrôle de vitesse :

Dans les zones définies comme zones de contrôle de vitesse, la vitesse des pilotes, dans les sections routières ainsi que dans les sections sélectives, sera limitée à 30, 40, 50, 70 ou 90 km/h. De plus, il incombe au pilote d'adapter sa vitesse à la population locale et à la circulation.
Ces zones seront marquées sur le carnet de route par une case marquée "DZ" (début de la zone), une case FZ (fin de la zone) et la vitesse maximale autorisée. L'absence de panneaux indicateurs de vitesse ne peut pas donner lieu à une contestation.
Les dépassements sont autorisés, à condition que la vitesse maximale autorisée dans la zone ne soit pas dépassée.
Les contrôles de vitesse seront effectués au moyen du GPS.
Dans une zone de contrôle de vitesse, si la limite de vitesse est dépassée, un signal peut apparaître sur l'écran GPS pour indiquer un excès de vitesse avec un enregistrement de celui-ci.
Une zone de décélération de 90 mètres autour du début de la zone ainsi qu'une zone d'accélération de 90 mètres autour de la fin de la zone seront autorisées.
Une infraction de vitesse (SI) est commise lorsque la vitesse maximale est dépassée une ou plusieurs fois dans la même zone de contrôle de vitesse.
En cas de dépassement de vitesse, un signal d'impulsion est enregistré dans le GPS toutes les 150 mètres et la vitesse est affichée sur la page de vitesse "SPD" sur le GPS. Chaque signal d'impulsion (IMP) sera sanctionné comme suit 👇️
l jusqu'à 20 km/h : IMP X 1'
l entre 21 et 40 km/h : IMP X 2'
l plus de 40 km/h : IMP X 6'
Exemple : Zone limitée à 50 km/h. Un pilote passe les deux premiers signaux d'impulsion à 100 km/h, puis le 3e à 80 km/h, le 4e à 52 km/h ; les autres sont en dessous de la limite.
Calcul : 2 x 6' + 1 x 2' + 1 x 1' Total des pénalités : 15 minutes.

La deuxième infraction de vitesse se produira lorsque la vitesse est dépassée une ou plusieurs fois dans une autre zone de contrôle de vitesse. Le nombre d'infractions de vitesse (NSI) sera ajouté pendant l'événement. À partir de la deuxième infraction et pour toutes les suivantes, chaque signal d'impulsion (IMP) sera sanctionné comme suit :
l jusqu'à 20 km/h : IMP X 1' X NSI
l entre 21 et 40 km/h : IMP X 2' X NSI
l plus de 40 km/h : IMP X 6' X NSI
Exemple : dans la deuxième zone de contrôle de vitesse du rallye, limitée à 50 km/h, le même pilote passe le premier signal d'impulsion à 72 km/h, le 2e à 63 km/h, le 3e à 51 km/h ; les autres sont en dessous de la limite.
Calcul : 1 x 2' + 2 x 1' Pénalités : 4 minutes x 2 ce qui fait un total de 8 minutes de pénalités, puisque c'est la 2e infraction de vitesse (NSI = 2), ensuite x trois pour la troisième infraction de vitesse (NSI = 3), x quatrième pour la quatrième infraction de vitesse (NSI = 4) etc.
Les contrôles seront ordonnés par le Directeur de Course ou le Jury International de la FIM et exécutés par un technicien GPS en présence d'un officiel ou d'un juge des faits.
Le Jury International de la FIM peut prononcer une disqualification si la récidive de vitesse est considérée comme intentionnelle.

👉️ Pour plus d'informations sur l'aventure : fiche aventure Olympia Rally

À voir aussi... 📝

Maroc 125 Trophée : Combien ça coûte un raid enduro au Maroc version all inclusive ? 10 spéciales en off-road sur 10 jours en demi-pension.

Maroc 125 Trophée : Combien ça coûte un raid enduro au Maroc version all inclusive ? 10 spéciales en off-road sur 10 jours en demi-pension.

Ce nouveau raid est réservé uniquement à la catégorie moto 125 cm3 trail, enduro, afin de découvrir ce beau pays : le Maroc.
La navigation se fait au Road Book et points GPS, ce n’est pas une course, la vitesse n’est pas un critère, il est de bon ton de ménager sa monture dans cette épreuve.

Dust Race 2024 le raid des Peugeot 205 et Citroën C15 au départ de l'Espagne : comme les premiers raids d’exploration

Dust Race 2024 le raid des Peugeot 205 et Citroën C15 au départ de l'Espagne : comme les premiers raids d’exploration

La Dust Race est un raid qui se déroule au Maroc sur 6 étapes et qui combine différentes disciplines telles que l’orientation, la vitesse et le franchissement d’épreuves spéciales inspirées des premiers raids d’exploration. C’est l’occasion d’expérimenter un Raid authentique dans le style du Dakar. Dust Race est limité à un maximum de 50 équipes et aux modèles emblématiques Peugeot 205 et Citroën C15

Le Mag’ de l’aventurier