[Interview] Sylvain Chavanel, ancien cycliste professionnel sur les traces de la Titan Desert #RaconteMoiTonAventure...

Découvrez dans ce 12ème épisode de #RaconteMoiTonAventure, l'expérience de Sylvain Chavanel ancien cycliste professionnel sur ses aventures Titan Desert.

Sylvain est un ancien cycliste professionnel, 19 ans de cycliste de haut niveau. Depuis 2001 Sylvain à réaliser tous les Tour de France jusqu’à la fin de sa carrière en 2018, ce qui lui a permis notamment d’obtenir le record de participation au Tour de France.

Ancien champion de France de chrono, il a plusieurs flèches à son arc, et a déjà pratiqué le VTT, cyclocross et le vélo sur piste.
Son esprit d’aventurier le pousse désormais à découvrir de nouvelles aventures…

Owaka revient pour vous sur ses participations à la Titan Desert, pour vous livrer les secrets de sa préparation d'aventurier, mais aussi pour découvrir son état d'esprit, ses conseils pour préparer une aventure, ses projets...

sylvain-chavanel-velo

LE CONCEPT :

Est-ce que tu peux nous parler du Titan Désert ? Qu’est-ce que c’est ?

Sylvain: "La Titan Desert est une course d’endurance en vtt, on parcourt environ 110 km par jour. Il a un tracé GPS et il a des checkpoints obligatoires ainsi que des stations d’hydratations. C’est une aventure humaine avec beaucoup de bonnes valeurs."

La Titan Desert est une course de VTT par étapes destinée à tous les amoureux du vélo tout terrain désireux de se dépasser et de vivre une expérience unique.
L'orientation et l’endurance sont deux atouts primordiaux sur ce parcours qui traverse les paysages les plus fantastiques du Maroc : des plaines désertiques sans fin aux dunes, en passant par d'impressionnantes montagnes.
La suite sur la fiche aventure...

Qu’est ce qui t’a motivé à faire le Titan Désert ?

Sylvain: "Je souhaitais réaliser le Paris Dakar, mais cette aventure nécessite du budget donc il faut trouver des partenaires, mais la situation sanitaire a tout compliqué... Et c'est à ce moment qu'on m'a présenté la Titan Desert, le concept me correspondait. En effet, il faut suivre son instinct, se faire confiance on a des traces GPS à notre disposition mais on peut choisir de couper, j'apprécie le fait qu'on n'a pas besoin de bourriner tout le temps, d'avoir la tête dans le guidon et de simplement suivre des traces GPS, il faut aussi prendre le temps de réfléchir un peu."

TON EXPERIENCE : Préparation :

Peux-tu nous décrire l’organisation de ton entrainement pour préparer cette aventure ?

Sylvain : " Il faut savoir que ma charge d'entrainement n’est plus la même que pendant ma carrière professionnelle, je l’ai divisé par 2.
Je fais à côté du triathlon afin d’avoir un entrainement complet, mais cela implique des « sacrifices » je n’ai pas le temps de faire autant de km en vélo. L’année dernière tout de même j'ai réalisé 15000 km.

Mais désormais ces aventures doivent être synonyme de plaisir, et donc je ne souhaite pas m’imposer une charge d’entrainements trop importante. Mes acquis de mes années de cyclismes professionnelles m’aident particulièrement pour ces aventures."


sylvain-chavanel

SUR PLACE :

Comment as-tu vécu l’expérience ?

Sylvain : " Une très belle expérience, une aventure humaine, un moment de partage. On est tous dans la même galère, on a tous le même état d’esprit, certes compétiteur, mais lorsque quelqu’un a besoin d’aide, on l’aide. L’entraide est vraiment présente sur l’aventure, de belles valeurs qui font le charme de cette aventure.
On retrouve aussi une belle atmosphère dans le camp, ce sont des moments d'échanges agréables."


Les meilleurs moments ? Les plus difficiles ?

Sylvain : "Avoir gagné dès la première année (2018) l’étape reine est l'un de mes meilleurs moments, j’ai contourné une montagne, slalomé entre les épines j’aurais pu crever l'un de mes pneus mais j'ai réussi !

Mon moment le plus difficile c'est l’année dernière, une grosse fringale lors d’une montée, j’ai étais obligé de m’arrêter, je n’avais plus d’énergie, je n’avançais plus et je n’avais plus rien à manger. J’ai demandé à d’autres participants de me dépanner afin d’avoir la force d’aller jusqu’au prochain point de ravitaillement. C’était vraiment galère, il faut garder son sang-froid et ne pas s'énerver.

Rouler dans les dunes est compliqué c’est le même décor à droite ou à gauche, quand on escalade les dunes on s'enfonce de 10 cm dans le sable, il faut descendre et continuer à pied. Mais il ne faut pas s’énerver car il fait très chaud jusqu’à 40 degrés…"


sylvain-chavanel-cycling

Si tu avais des conseils à donner pour aider les “novices” à se préparer pour ce type d'aventure ?

Sylvain : "Avoir l’équipement complet : barres, gels, trousse de réparation tubeless en cas de crevaison, des mèches, un dérive chaîne, des cartouches d’air pour regonfler les pneus, tous pour réparer en cas de pepin.
Se préparer à la course, en réalisant des entrainements de fonds, rouler régulièrement, car par jour ça peut aller jusqu’à 7H de vélo sur la Titan Desert pour les moins rapides…
Faire attention à son alimentation et à son hydratation, surtout avec la chaleur présente !
Le sommeil est ton meilleur allié pour repartir en forme le lendemain."


Et MAINTENANT :

Sur quelles aventures peut - on espérer te retrouver cette année ?

Sylvain :

  • "Titan Desert en mai
  • Triathlon de La Rochelle fin mai
  • Ironman Les Sables d'Olonne en juillet"
  • ...

Le mot de la fin ?

Sylvain : "N’hésitez pas à découvrir cette aventure, avec des amis ou des proches et la prendre comme une course d’aventure, profitez des moments de partage exceptionnels dans des décors tout aussi exceptionnels"

Merci Sylvain pour cette interview on te souhaite le meilleur pour tes prochaines aventures !



Si vous avez eu envie de découvrir d'avantage la Titan Desert, c'est par ici !!

Rejoignez notre communauté, atteinte du #virusdelaventure pour voyager, échanger et se dépasser partout dans le monde !

Rédigé le


Share on Twitter Share on Facebook


Organisateur lié

Aventure liée

cycling

Titan Desert

L'orientation et l’endurance sont deux atouts primordiaux...

en savoir plus...