[Rallye-raid] Andalucia Rally - Benavides et Al Attiyah vainqueurs.

Andalucia Rally rallye-raid

Andalucia Rally 2020 - Rapide sur les pistes d’Andalousie et précis en navigation, Kevin Benavides (Monster Energy Honda Rally) remporte logiquement la première édition de l’Andalucía Rally. Deuxième à 7’42 secondes, Adrien Van Beveren (Monster Energy Yamaha Rally) signe un retour en force rassurant après son accident au dernier Dakar. Quelques secondes seulement derrière lui, à 7’54 du gagnant, Lorenzo Santolino (Sherco TVS Rally Factory) réalise la plus belle performance de sa carrière en montant sur le podium.

En auto, le favori Nasser Al Attiyah (Toyota Gazoo Racing) s’impose à l’issue d’une course à rebondissements. Carlos Sainz (Mini X-Raid JCW), surpris lui-même par sa performance, se place à la deuxième position au volant de son buggy deux roues motrices à 3’14. Yazeed Al Rajhi (Overdrive), lâché hier par une réussite jusque-là insolente, achève les quatre étapes avec 10’31 de retard sur le vainqueur.

Andalucia Rally 2020 - Rallye Raid - ODC Events

Aux commandes du général depuis la première étape de l’Andalucía Rally 2020, Kevin Benavides (Monster Energy Honda Rally) s’est imposé cette semaine comme l’homme en forme du moment. A l’aube du Dakar, il aborde ce grand rendez-vous avec un capital confiance que tous venaient chercher en Espagne à trois mois du départ en Arabie Saoudite : « Même si nous n’avons pas pu participer à beaucoup de courses depuis janvier, je me suis entraîné dur et j’en ai aussi profité pour travailler avec un préparateur mental afin d’optimiser mes performances en course. Je vis proche de Salta où les pistes sont assez proches de celles que nous avons rencontrées ici en Andalousie, cela m’a forcément bien aidé. Je n’avais pas vraiment de stratégie, si ce n’est de prendre chaque journée l’une après l’autre.»

Andalucia Rally 2020 - Rallye Raid - ODC Events

Si Kevin Benavides (Monster Energy Honda Rally) est parti ce matin avec une marge d’avance relativement confortable sur ses poursuivants, Adrien Van Beveren (Monster Energy Yamaha Rally), en bagarre pour le podium avec Lorenzo Santolino (Sherco TVS Rally Factory), ne pouvait pas en dire autant. Au départ ce matin, le Français ne comptait que 47 secondes d’avance au général sur « Santo » qui le devançait de 3 secondes au dernier pointage avant l’arrivée. Attendant que son poursuivant en finisse lui aussi, VBA, à chaud, relativisait déjà son résultat : « Ma place finale a moins d’importance à mes yeux que la course que j’ai réalisée. Pour la première fois de ma carrière, après mon accident au Dakar en début d’année, je me suis demandé si je ne devais pas y mettre un terme. J’ai bien réfléchi et j’ai pris la décision de continuer. Un choix purement personnel, dicté par une envie profonde. Non pas que je ne me sentais pas redevable de mon équipe et de mes partenaires, mais c’était une décision importante que je devais prendre seul. Revenir ici et me prouver que j’étais toujours capable d’être au meilleur niveau est une première victoire personnelle. Je tiens à remercier David Castera et son équipe pour avoir rendu cela possible. »

Arrivé finalement avec 34 secondes de retard sur VBA, Lorenzo Santolino (Sherco TVS Rally Factory), signe son premier podium international : « Je suis très content de cette troisième place. Peut-être que le fait de rouler sur le sol espagnol m’a aidé, mais quoiqu’il en soit, ce résultat est bon pour ma confiance avant le départ au Dakar. L’équipe a travaillé dur pour développer la moto et je me suis senti vraiment bien dessus, je tiens à les remercier. »

Loin du podium final, il ne faut pas occulter l’excellente entrée en matière de l’Australien Daniel Sanders (Red Bull KTM Factory Rally). En signant d’entrée le temps scratch dans la Super Special, ex aequo avec Toby Price (Red Bull KTM Factory Rally), l’Aussie a confirmé aujourd’hui qu’il avait la vitesse et déjà appris les ficelles de la navigation. « Chucky » remporte la dernière étape devant son compatriote pour 7 secondes, son premier succès en rallye-raid. L’autre confirmation est celle du nouveau pilote Monster Energy Yamaha Rally, Ross Branch. Le Bostwanais a remporté la deuxième spéciale du rallye et se battait en tête du général avant de connaître hier un problème d’alimentation d’essence. « Kalahari Ferrari », même en bleu, a la vitesse pour réaliser de belles choses.
En Rally 2, le général revient au colosse de l’Ile de Man David Knight (HT Rally) devant le freestyleur Tchèque Libor Podmol et le spécialiste des courses de sable en France, Camille Chapelière (KTM Baines Motos). « Knighter » conclut sa première expérience ainsi : « Le but ici était de terminer la course pour obtenir mon sésame pour participer au Dakar 2021. Mission accomplie. Remporter la catégorie est un bonus. Après avoir participé à ce rallye, je regarde le Dakar avec encore plus d’intérêt qu’avant. C’est une discipline vraiment intéressante où tu apprends chaque jour un peu plus. Aujourd’hui par exemple, dans la seconde partie de la spéciale, j’ai un peu baissé le rythme pour me concentrer au maximum sur la navigation et ne pas prendre de pénalités. Mon pilotage s’est avéré bien meilleur. Mais c’est sûr que si je vais au Dakar, ce sera un apprentissage encore plus impressionnant. »

Au challenge Road to Dakar, c’est l’Espagnol Tosha Schareina Marzal qui remporte son engagement pour le Dakar 2021. David Knight, trop capé, ne pouvant y prétendre. Tosha sur sa Husqvarna 450 FE double la mise en remportant aussi la catégorie Enduro Cup où il devance le Français Matthieu Doveze sur KTM et un autre Espagnol Ruben Saldaña Goñi, lui aussi sur une 450 HVA.
Chez les quads, le général est remporté par le Français, Jérôme Connart devant son compatriote Alexandre Giroud, et le Polonais Kamil Wisniewski, tous sur Yamaha.
En auto, Nasser Al Attiyah (Toyota Gazoo Racing) était avant tout venu pour que son co-pilote Matthieu Baumel se familiarise avec le nouveau road book électronique. Mais en compétiteur invétéré, il n’a pas pu résister à l’appel de la victoire. Mission accomplie avec l’enthousiasme qui le caractérise. Le Qatari ajoute la première édition de l’Andalucía Rally à son palmarès déjà bien fourni : « Je suis si content de gagner ici. Merci à Toyota Gazoo Racing, merci à Overdrive, la course a été incroyable pour nous. Et cela n’a pas été facile car tout le monde était ici pour gagner et être prêt pour le Dakar. Merci à l’organisation ODC Events de nous avoir réuni et à l’Andalousie de nous avoir accueilli. Les paysages étaient fabuleux. »

Andalucia Rally 2020 - Rallye Raid - ODC Events

Si Nasser Al Attiyah (Toyota Gazoo Racing) a cru en la victoire, Carlos Sainz (Mini X-Raid JCW) de ses propres aveux, ne se faisait pas beaucoup d’illusions quant à la compétitivité de son buggy deux roues motrices ici en Andalousie. Mais il se devait de poursuivre le développement en vue du prochain Dakar : « C’était une bonne décision de venir ici avec la Mini deux roues motrices pour engranger des kilomètres. Je suis content de notre résultat. Si vous m’aviez demandé avant la course si j’avais des chances de terminer deuxième ici avec cette voiture, je vous aurais répondu que cela aurait été très difficile. Etant donné le délai que les organisateurs ont eu pour créer cette course, on peut dire que c’est un succès et je les félicite d’avoir relevé ce défi. »

Même s’il ne cachait pas sa déception d’avoir été écarté de la victoire hier après avoir écopé de 10 minutes de pénalités, Yazeed Al Rajhi (Overdrive) se félicitait du rythme qu’il avait imprimé durant toute la course. Une satisfaction doublée par le réconfort d’avoir retrouvé son co-pilote Dirk Von Zitzewitz : « Je suis très content. Nous avons vraiment aimé cette course et Dirk a fait un super travail. Ce n’était vraiment pas facile de piloter ici, mais nous avons réussi à atteindre notre objectif qui était d’imprimer un bon rythme. Maintenant, nous allons nous entraîner pour être prêt pour janvier. »
En T2, la catégorie des véhicules de série, Akira Miura (Land Cruiser Toyota AutoBody) remporte le rallye devant son coéquipier Roland Basso et Cristina Giampaoli (4WD Jaton Racing).
En T3, le général reste entre les mains de Mitch Guthrie (Red Bull Off-Road Junior Team) devant son coéquipier Kevin Hansen et le pilote du Zephyr PH Sport Jean-Luc Pisson-Ceccaldi.

Andalucia Rally 2020 - Rallye Raid - ODC Events

Enfin en SSV, Aron Domzala (Monster Energy Can Am) remporte le T4 et s’impose devant son coéquipier Gerard Farrés et Rui Carneiro (MMP Can Am T4). Troisième, le Portugais remporte aussi le challenge Road to Dakar. A l’arrivée, le vainqueur Polonais déclare : « Nous étions très nerveux sur la fin de cette étape finale. Nous avions une belle avance et je sentais que nous avions la victoire à notre portée. En deux ans et demi avec mon co-pilote Maciej, nous avons réalisé de bons résultats, mais là c’est notre première victoire ensemble et elle a une saveur particulière. C’est aussi la première avec l’équipe Monster Energy Can Am, une association qui nous réussit. »

VIDEO - Andalucia Rally 2020


Highlights stage 1 / Andalucía Rally 2020


Highlights stage 2 / Andalucía Rally 2020


Highlights stage 3 / Andalucía Rally 2020


Highlights stage 4 / Andalucía Rally 2020


Andalucia Rally 2020 - Rallye Raid - ODC Events

Andalucia Rally 2020 - Rallye Raid - ODC Events


Communiqué ODC by Owaka

À voir aussi... 📝

[Multisports] NIAR, une course d'aventure ARWS de 450 à 550 km à réaliser en équipe (trek, vtt, kayak, natation, escalade...)

[Multisports] NIAR, une course d'aventure ARWS de 450 à 550 km à réaliser en équipe (trek, vtt, kayak, natation, escalade...)

Le parcours de la course d'aventure des îles nordiques est long de 450-550 km, où les équipes doivent faire du trek/course, du vélo, du kayak, de la natation, une étape secrète, du coasterring (...) pour atteindre la ligne d'arrivée.

[Rallye-Raid] Swank Rally Tunisia, un rallyeraid ouvert aux motos modernes et avec l'utilisation d'instruments de navigation.

[Rallye-Raid] Swank Rally Tunisia, un rallyeraid ouvert aux motos modernes et avec l'utilisation d'instruments de navigation.

Le "Swank Rally Tunisia 2023" est une épreuve de motocyclisme de type "rallye" réservée aux motos conformes au règlement, ouverte aux motos de type enduro/rallye, maxi enduro.

Voir toutes les actualités

🔥Owaka fait évoluer son design...

Nous avons besoin de ton avis
Donner mon avis